Hypnose Ericksonienne

Milton Hayland Erickson (1901-1980) médecin psychiatre qui a développé à partir du milieu du XXième siècle l’hypnose clinique moderne, débarrassée de ses orientations autoritaires et directives (cela n’a rien avoir avec le spectacle).

Ce qu’Erickson a apporté à la pratique de la thérapie est comparable à ce que Sigmund Freud a apporté à la psychanalyse.

 

En France, il existe de nombreux instituts Milton Erickson, fondés par des médecins qui, soit ont appris l’hypnose directement avec le docteur Erickson, soit avec ses « disciples » comme Jeffrey Zeig ou Ernest Rossi, par exemple.

 

L’hypnothérapeute se sert de toutes les informations qu’un patient peut lui apporter (la situation unique de chacun, le style, les affects et les processus de pensée) pour faire appel aux ressources latentes du patient.

L’inconscient de chaque patient contient les solutions pour le problème présenté.

La transe hypnotique « sur mesure » permet au patient d’accéder à ses propres ressources.

 

L’état hypnotique est une situation de concentration profonde. C’est comparable par exemple à l’état dans lequel on se trouve en étant tellement absorbé par une tâche que l’on n’entend pas le téléphone sonner.

 

Très souvent il n’est pas nécessaire d’utiliser une « transe profonde » mais permettre au patient d’avoir une attention flottante comme dans un rêve pour changer de perspective.

 

A tout moment le patient peut décider d’arrêter le processus, continuer de vivre avec son problème, changer ou ne pas vouloir changer.